La France, “priorité stratégique” pour les smartphones Condor

Entretien avec Farès al-Mousli, DG France
La marque algérienne d’électronique grand public Condor ne cache pas ses ambitions en France, pays qui doit lui servir de “caisse de résonance” pour rayonner aussi bien en Europe du Sud qu’en Afrique. Son jeune et nouveau patron pour la France, également responsable du développement, explique aux Numériques la stratégie du groupe.

Interrogé par Les Numériques mercredi 23 mai, Fares al-Mousli a précisé que son smartphone vedette, le Allure M3, sera commercialisé fin juin / début juillet en France, selon la date d’arrivage des premières livraisons.

Condor… Encore absente du marché français, cette marque de smartphones et de téléphones mobiles ne vous dit sans doute pas grand-chose pour le moment, mais cela devrait changer très vite tant les ambitions de l’entreprise algérienne sont immenses. Condor est la filiale du groupe familial Benhamadi Antar Trade qui, créé en 1954, a démarré dans l’alimentaire avant de se diversifier et de devenir un mastodonte de l’électroménager et de l’électronique outre-Méditerranée, avec près de 15 000 salariés toutes branches confondues et un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars (le conglomérat regroupe désormais des activités dans l’agroalimentaire, le BTP, l’immobilier, le mobilier, l’automotive, la logistique, l’hôtellerie, les énergies renouvelables, en plus de l’électroménager et la téléphonie). Condor revendique même la première place devant Samsung sur son marché national de la téléphonie mobile. Et la marque entend désormais s’attaquer au marché français, avec des smartphones à moins de 300 € présentant un rapport qualité/prix qu’elle espère ultra attractif. En attendant de faire parler nos tests labos sur ses smartphones, nous avons rencontré Farès al-Mousli, le dirigeant pour la France et responsable du développement international de Condor.

Les Numériques
Vous vous lancez sur le marché français avec un nouveau porte-étendard, l’Allure M3. Comment comptez-vous faire la différence ?
Farès al-Mousli : Nous sommes très fiers du M3. Notre nouveau smartphone a été très bien accueilli par les distributeurs et tous ceux qui l’ont testé. Ils aiment son design, son écran, ses spécifications, son élégance. Les gens sont “choqués” par son prix de 299 €, mais dans le bon sens du terme, et se demandent pourquoi acheter plus cher. Nous voulons donner le meilleur de la technologie au prix juste. Condor est une marque qui a une vision à long terme sur le marché français. Nous sommes là pour durer. La France est le début de l’aventure européenne. Nous allons y aller doucement, mais sûrement. Avec le prix juste. Nous n’allons pas participer à l’inflation des prix.

Vous arrivez sur un marché plutôt compliqué, avec une très forte concurrence. Vous allez retrouver devant vous des Wiko et autres marques chinoises agressives. Comment espérez-vous attirer les consommateurs à vous ?
Nous sommes sur un marché de commodités. Nous aimerions que le meilleur smartphone soit entre les mains de tout le monde. L’idée est de dire aux gens : “En achetant Condor, vous allez économiser.” Mais nous ne cherchons pas à faire des téléphones low cost pour autant. Nous sommes actuellement présents au Maghreb — en Tunisie et au Maroc notamment — et en Afrique de l’Ouest. Nous avons également commencé à nous implanter au Moyen-Orient. Mais notre priorité stratégique, c’est la France, un marché de 23 millions d’appareils. Il y a une manière de gérer les distributeurs qui sont des partenaires, une façon de traiter le client au final. Il sera libre d’acheter ou non un Condor. Nous sommes convaincus d’être très compétitifs. Vous savez, nous avons commencé dans la téléphonie en 2013. Les gens nous disaient alors que nous étions de grands rêveurs, surtout avec une marque coréenne qui écrasait le marché algérien [Samsung, NDLR]. Et puis finalement, fin 2017, nous sommes devenus les leaders sur notre marché.

Combien d’unités vendues cela représente-t-il ?
En 2017, nous avons vendu 3,5 millions de smartphones et 1,5 million de feature phones [téléphones mobiles basiques, NDLR] au total. En 2018, nous visons 6 millions d’unités.

Allez-vous être présents chez les opérateurs français ?
Aujourd’hui, Condor vend déjà des packs prépayés chez SFR sur des features phones. Nous souhaitons continuer à développer ce marché. C’est un début. Mais notre objectif est d’être présents dans les boutiques SFR, Bouygues… et avec des smartphones. C’est sur ces appareils que nous voulons faire la différence. Nous allons nous positionner en ligne, avec quelques partenaires en e-commerce, puis nous aimerions intégrer la grande distribution pour toucher un maximum de monde.

Lire l’intégralité de l’interview sur les numérique :

https://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/condor-nos-smartphones-vont-faire-degats-en-france-a3683.amp.html

Achats sécurisés

Vos achats sécurisées avec les solutions du Crédit Agricole ®

~

Données sécurisés

Données sécurisées de bout en bout lors de votre transaction

Livraison rapide

Votre livraison rapide et sécurisée, Chronopost® , Colissimo®

Points de vente

Nos produits dans de nombreux points de vente dans l'hexagone

Newsletter & Nouveautés